Regard sur le Festival Jour 2

Dimanche 30 octobre 2016

JOUR 2

DIMANCHE, 30 OCTOBRE 2016

 

DES FESTIVALIERS TRÈS ATTENTIFS AUX PROPOS D'ALAIN DESROCHERS

« Si j'avais à tourner un film en Abitibi, ça serait un western », a révélé le réalisateur Alain DesRochers devant une centaine de personnes venues l'écouter lors du brunch-conférence organisé par le Festival dimanche midi. C'est une des nombreuses anecdotes qu'il a racontées en réponse aux questions de l'animatrice Jolyne Lalonde. Avec une grande sincérité, le réalisateur nous a dévoilé bien des secrets du métier : « J'ai remarqué ça, au Québec, une fois que tu as gagné un prix prestigieux, les gens arrêtent de t'appeler, pensant que désormais tes services seront hors de prix. »

 

Le réalisateur qui est présentement plus reconnu pour ses grands films d'actions comme NITRO RUSH, BON COP BAD COP 2, affectionne particulièrement Rouyn-Noranda : « C'est un magnifique festival. J'apprécie aussi que les gens d'ici se souviennent de mes films comme LA BOUTEILLE », précise le réalisateur qui a également réalisé des publicités, des vidéoclips et, bien sûr, quelques bandes-annonces mémorables du Festival.

 

Texte d'Alain Aylwin, La Dépêche

Crédit photo: Louis Jalbert

 

 

 

 

NOS PARTENAIRES

  • Ville R-N
  • Bell Media
  • Tourisme A.-T.
  • Mine Richmont
  • Uqat
  • Indice bohémien
  • tvc9
  • Tc media
  • rnc
  • 24h
  • journal de montréal
  • air canada
  • quality inn
  • projecson
  • la depeche
  • sleeman
  • Deloitte.
  • LEBLEU
  • Impression Plus
  • Télé-Québec
  • Maheux
  • Gouvernement du Québec
  • Desjardins
  • Blais Industrie
  • Éléphant - mémoire du cinéma québécois
  • Énergie
  • Hydro-Québec
  • Téléfilm Canada
  • Télébec
  • Canal D
  • ARRQ
  • BAnQ
  • Cain Lamarre
  • CÉGEPAT
  • Communication Pomerleau
  • François GENDRON
  • Fonderie Horne
  • Guy BOURGEOIS
  • IGA extra
  • Luc BLANCHETTE